Skip to content

L’insertion professionnelle

MapoHème souhaite agir pour lutter contre les inégalités et les exclusions. Pour cela nous avons décidé de salarier des personnes en insertion (mais pas que!). Nous souhaitons également rendre l’insertion professionnelle plus accessible aux femmes!


En effet, les femmes représentent seulement 33% des effectifs dans les entreprises d’insertion (selon le dernier rapport publié par la Fédération des entreprises d’insertion en 2019). Les domaines d’activités porteurs d’emplois dans les entreprises d’insertion concernent des métiers dits traditionnellement masculins (bâtiment, travaux publics, entretien des espaces verts, traitement des déchets…). Ce qui peut expliquer le faible taux de représentation des femmes ayant accès à ces contrats.

Nous avons également fait le choix d’implanter le local de notre entreprise au sein d’un quartier prioritaire de la Ville de St Nazaire.

les femmes des QPV subissent une double inégalité à la fois territoriale et sexuée. Face à l’emploi, elles sont en effet dans une situation moins favorable que les hommes vivant dans les QPV et que les femmes des unités urbaines environnantes. »

Rapport de l’INSEE 2019 sur l’insertion professionnelle dans le quartier Ville Ouest à Saint Nazaire

 Selon ce même rapport :

« L’accès à l’emploi des femmes constitue un levier majeur pour l’accès à l’autonomie, au logement, au soin et pour réduire la précarité. C’est pourquoi il est indispensable de mener des actions favorisant l’insertion professionnelle des femmes résidant en QPV. »

Insertion des femmes

La cosmétique est aujourd’hui encore un secteur très féminin. Sans pour autant faire de stéréotypes genrés, notre entreprise est susceptible d’attirer davantage de femmes. D’ailleurs les nombreuses demandes d’embauche déjà reçues sont exclusivement féminines.

Et aussi, on observe que 86% des franciliennes victimes de violence sollicitant une “mise en sécurité” sont sans emploi. Accablants, ces chiffres illustrent la corrélation importante qu’il existe entre violences et accès à l’emploi.

Dans le cadre du Grenelle 2019, des mesures ont été définies pour prendre en considération les violences conjugales dans le monde du travail. Des travaux sont en cours pour avancer sur d’autres dispositions :

  • Intégration des violences conjugales dans le guide relatif à l’égalité professionnelle à destination des TPE/PME. Pour accompagner les entreprises dans la prise en compte de ces situations
  • Intégration des violences conjugales dans le plan de santé au travail et dans les plans régionaux de santé au travail. Pour renforcer la mobilisation de tous les acteurs dans la lutte contre ces violences
  • Intégration de la prise en compte des violences conjugales dans le “Label Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes”. Ce qui vise à valoriser les politiques en faveur de l’égalité professionnelle mise en œuvre au sein des entreprises, associations ou structures publiques.

Avec MapoHème, nous souhaitons donc que notre entreprise soit sensibilisée à cette problématique et actrice dans l’amélioration de ces considérations !

Voir aussi notre article sur l’insertion professionnelle de personnes autistes.